Page d'accueil > Propos du porte-parole du MAE
Conférence de presse du 6 juin 2019 tenue par le Porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Geng Shuang
2019/06/06

Q : Selon des reportages, les Etats-Unis prévoient de vendre à Taïwan des armes d'une valeur de deux milliards de dollars, y compris des chars. Quel est le commentaire de la Chine à ce sujet ? Une telle action américaine affectera-t-elle les consultations économiques et commerciales sino-américaines en cours ?

R : Nous avons pris note des reportages concernés et exprimons de sérieuses préoccupations concernant les mouvements de la partie américaine. La Chine s'oppose fermement aux ventes d'armes américaines à Taïwan. Cette position est cohérente et claire. Nous exhortons les Etats-Unis à prendre pleinement conscience de la grande sensibilité et des graves conséquences de cette question et à observer strictement le principe d'une seule Chine et les trois communiqués conjoints sino-américains, à cesser de vendre des armes à Taïwan et d'avoir des liens militaires avec Taïwan, et à traiter les problèmes liés à Taïwan avec prudence et de manière appropriée afin d'éviter de graves dommages aux relations bilatérales ainsi qu'à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taïwan.

En ce qui concerne les frictions et les consultations économiques et commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, la Chine a publié deux livres blancs, en énonçant sa position de manière précise et complète. Je ne les répéterai pas ici, mais je voudrais conseiller encore une fois aux Etats-Unis d'avoir une claire conscience de la situation, de revenir sur la bonne voie et d'aller dans le même sens que la Chine dès que possible.

Q : Hier à Moscou, le Président Xi Jinping et le Président Vladimir Poutine ont signé la Déclaration commune sino-russe sur le développement d'un partenariat de coordination stratégique global pour une nouvelle ère. Pourquoi les deux pays ont-ils hissé leurs relations à un niveau supérieur ?

R : Cette année marque le 70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Russie. Les relations sino-russes ont connu un développement extraordinaire au cours des sept dernières décennies, en offrant un exemple de bon voisinage et de coopération gagnant-gagnant. Le monde d'aujourd'hui traverse des changements majeurs inédits depuis un siècle. Face à l'instabilité et aux incertitudes croissantes, la Chine et la Russie, deux grands pays ayant une influence mondiale, assument des responsabilités particulières en matière de promotion de la paix et du développement dans le monde. Dans un tel contexte, le nouveau positionnement et l'enrichissement de nos relations bilatérales revêtent une signification particulière, car cela s'inscrit dans l'héritage des traditions historiques, répond à l'appel de l'époque et constitue un choix de nos deux pays et une aspiration commune.

À un nouveau point de départ historique, la Chine et la Russie donneront la priorité à la coopération politique, sécuritaire et pragmatique, aux échanges culturels et humains et à la coordination internationale, et prendront activement des mesures pour faire progresser et approfondir la coordination stratégique globale, afin d'ouvrir une nouvelle ère des relations bilatérales caractérisée par un développement plus soutenu et de plus haut niveau.

La Chine et la Russie renforceront davantage leur coordination stratégique globale et leur soutien mutuel sur les questions touchant à leurs intérêts vitaux respectifs. Nous conjuguerons nos efforts pour approfondir la convergence des intérêts et créer plus de synergie entre l'initiative « la Ceinture et la Route » et l'Union économique eurasiatique. Nous promouvrons énergiquement la compréhension mutuelle entre nos peuples et consoliderons l'adhésion populaire à une amitié perpétuelle. Nous assumerons davantage de responsabilités en promouvant la multipolarisation du monde et la démocratisation des relations internationales et en œuvrant à la construction d'un nouveau type de relations internationales et d'une communauté de destin pour l'humanité.

Nous sommes convaincus que, sous la direction stratégique des deux chefs d'Etat et grâce aux efforts concertés de divers milieux des deux pays, les relations sino-russes aboutiront à des réalisations plus remarquables dans la nouvelle ère.

Q : Lors de la visite du Président Xi Jinping en Russie, les chefs d'Etat des deux pays ont signé et publié la Déclaration commune de la République populaire de Chine et de la Fédération de Russie sur le renforcement de la stabilité stratégique mondiale contemporaine. Pourriez-vous nous présenter le contexte et la signification de la publication de cette déclaration ?

R : Actuellement, la situation sécuritaire internationale est complexe et incertaine, avec une multiplication de l'instabilité et des incertitudes dans le domaine de la sécurité stratégique. Un certain pays a cherché un avantage stratégique absolu dans le domaine militaire en pratiquant l'unilatéralisme et en sapant les systèmes de contrôle des armements et de non-prolifération, ce qui a posé de graves défis à l'équilibre et à la stabilité stratégiques au niveau mondial. D'autre part, la paix, la stabilité et le développement demeurent l'objectif de la plupart des pays.

En tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine et la Russie ont le devoir et l'obligation de préserver la stabilité stratégique mondiale. En signant et en publiant la Déclaration commune sur le renforcement de la stabilité stratégique mondiale contemporaine, les chefs d'Etats chinois et russe ont énoncé les opinions des deux parties sur l'environnement de sécurité international et la stabilité stratégique mondiale à l'heure actuelle, clarifié leur position commune sur les grandes questions de sécurité et de contrôle des armements, souligné l'importance du maintien de bonnes relations entre grands pays pour résoudre les problèmes stratégiques mondiaux et proposé des mesures concrètes pour renforcer la stabilité stratégique et maintenir les mécanismes internationaux de contrôle des armements et de non-prolifération.

Cette déclaration envoie un message fort au monde sur l'engagement des deux pays en faveur de la stabilité stratégique mondiale, du multilatéralisme et de l'ordre international, trace la voie à suivre par les deux pays pour approfondir la confiance mutuelle stratégique et renforcer la coordination stratégique, et démontre l'image de la Chine et de la Russie en tant que grands pays responsables. Elle répond aux attentes de la communauté internationale et revêt une signification majeure. En sauvegardant la stabilité stratégique mondiale, la Chine et la Russie ne poursuivent nullement des gains égoïstes ni ne répètent la vieille méthode consistant à s'allier contre une tierce partie. Les relations entre grands pays étant essentielles à la stabilité stratégique mondiale, nous espérons que tous les grands pays rejetteront les conflits et la confrontation et vivront en harmonie dans un esprit de respect mutuel et de coopération gagnant-gagnant.

Q : La Chine aide-t-elle l'Arabie Saoudite à développer son programme de missiles balistiques ?

R : Le gouvernement chinois s'oppose depuis toujours à la prolifération des armes de destruction massive et de leurs vecteurs. Conformément à nos politiques, lois et règlements en matière de non-prolifération, nous appliquons strictement le contrôle de l'exportation de missiles, de leurs éléments connexes et de leurs technologies.

En tant que partenaires stratégiques globaux, la Chine et l'Arabie saoudite maintiennent une coopération amicale dans divers domaines. C'est également le cas dans le domaine du commerce des armes. Notre coopération n'est pas contraire au droit international ni n'implique de prolifération d'armes de destruction massive.

Q : Selon des reportages, la Chine et la République de Corée ont repris les discussions sur l'éventuelle visite du Président Xi Jinping en République de Corée. Selon des sources, le Président Xi pourrait se rendre en République de Corée avant le Sommet du G20 à Osaka. Pourriez-vous nous communiquer des informations concernant ces discussions ?

R : Je n'ai entendu parler de rien à ce sujet. La Chine et la République de Corée sont des voisins proches et des partenaires de coopération importants. Actuellement, les relations entre nos deux pays sont au beau fixe. La Chine est prête à intensifier les échanges à divers niveaux avec la République de Corée, à consolider la confiance mutuelle et à approfondir la coopération dans divers domaines afin de faire davantage progresser les relations bilatérales.

Q : Selon la déclaration commune signée par les présidents chinois et russe, dans le contexte actuel où la situation sécuritaire internationale fait face à de sérieux défis, les deux parties doivent renforcer la coopération. Considérant que les Etats-Unis sont la « principale source » de différents types de défis auxquels la Chine et la Russie se trouvent confrontées ces derniers temps, les chefs d'Etat des deux pays ont-ils discuté des mesures à prendre pour y répondre ? Ont-ils discuté de la possibilité de réunions avec le Président américain Donald Trump lors du Sommet du G20 à Osaka ?

R : Le Président Xi s'est entretenu hier avec le Président Poutine. En ce qui concerne l'entretien, la Chine et la Russie ont toutes deux publié des informations. Vous pouvez vous y référer. Ce que je voudrais souligner, c'est que la Chine et la Russie sont deux membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et de grands pays ayant une influence mondiale, et que les relations sino-russes se dotent d'une force endogène vigoureuse et bénéficient de prometteuses perspectives. Elles ne visent aucune partie tierce, ne sont contraintes par aucune partie tierce et ne changeront pas en fonction de l'environnement extérieur.

Sous la direction stratégique des deux présidents, les relations sino-russes sont actuellement meilleures que jamais. En signant la déclaration commune hier, les deux présidents ont hissé nos relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global pour une nouvelle ère. Je pense que cela non seulement constitue un choix stratégique des deux pays, mais répond également aux intérêts communs de la communauté internationale.

Dans un monde de plus en plus incertain et instable où l'unilatéralisme, le protectionnisme et les intimidations continuent de gagner du terrain, la Chine et la Russie doivent conjuguer leurs efforts pour préserver le système international centré sur les Nations unies et l'ordre international fondé sur le droit international, et défendre le système commercial multilatéral, afin d'apporter plus de stabilité et d'énergie positive à la situation internationale complexe.

En ce qui concerne votre question sur les réunions des dirigeants en marge du Sommet du G20 à Osaka, je n'ai aucune information à vous communiquer pour le moment.

Q : Le Ministère chinois de l'Industrie et des Technologies de l'Information a délivré aujourd'hui des licences 5G commerciales. On pensait que le moment choisi pour délivrer ces licences 5G pourrait avoir un lien avec la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, et que la délivrance des licences favoriserait probablement les activités de Huawei et de ZTE. Pourquoi les départements compétents chinois ont-ils délivré les licences pour la 5G à ce moment précis ? Comment répondez-vous aux conjectures susmentionnées ?

R : Ce matin, le Ministère de l'Industrie et des Technologies de l'Information (MITI) a délivré des licences 5G commerciales à quatre entreprises. Le MITI a publié des informations détaillées en la matière et vous pouvez vous y référer.

Autant que je sache, lors de l'événement susmentionné, les responsables du MITI ont clairement indiqué qu'après la délivrance de licences 5G, la Chine inviterait comme toujours les entreprises étrangères à participer au marché chinois de la 5G pour travailler au développement de la 5G en Chine et partager les acquis du développement dans ce domaine. Nous montrons par des actions concrètes que la Chine continuera d'élargir l'ouverture et de contribuer au maintien du système commercial multilatéral et du libre-échange, qui sont maintenant touchés par l'unilatéralisme et le protectionnisme.

Suggest To A Friend:   
Print