Page d'accueil > Relations économiques et commerciales
Allocution prononcée par l'Ambassadeur chinois SUN Shuzhong au 1er Forum Sino-Africain de l'Investissement
2014/06/25

Mesdames et Messieurs, Chers Amis,
       C'est un grand plaisir pour moi d'assister au 1er Forum Sino-Africain de l'Investissement. Tout d'abord, je tiens à exprimer mes sincères remerciements à la Banque Marocaine du Commerce Extérieur et à la Chambre d'Industrie et de Commerce Chine-Afrique. C'est grâce à leurs efforts qu'on peut se réunir aujourd'hui. Mes remerciements vont également aux hommes d'affaires de tous les pays ici présents. Et j'ai la confiance que la première édition de ce Forum sera couronnée d'un plein succès.

Chers amis,
       C'est la deuxième fois que je suis envoyé en Afrique en tant qu'ambassadeur. Durant mon séjour dans le continent africain, je suis profondément touché par la vitalité de l'Afrique et je constate de mes propres yeux le rôle important qu'elle joue sur les plans politique et économique du monde. Le Premier Ministre chinois LI Keqiang a salué, en visite des pays afriques le mois dernier, l'Afrique comme un pôle important de la politique internationale, un nouveau pôle de la croissance économique mondiale et un pôle haut en couleur de la civilisation humaine. Le développement de l'Afrique contribuerait à rendre le monde plus démocratique, plus stable, plus dynamique et plus coloré, et il serait propice à la paix, au développement et au progrès du monde entier. La puissance globale des pays africains devient de plus en plus forte. Depuis le nouveau siècle, l'économie africaine se développe à un pas accéléré. Avec un taux de croissance annuel de 5%, le PIB global africain a déjà passé 2000 milliards de US dollars. Ce qui fait que l'Afrique est devenue un partenaire incontournable de tous les pays du monde. En même temps, avec une longue histoire et une civilisation rayonnante, l'Afrique joue un rôle très important pour la diversité culturelle humaine.
       Il y a bien des raisons pour que la Chine et l'Afrique soient des amis, des frères et des partenaires. La première, c'est que notre amitié traditionnelle est ancrée profondément dans l'histoire. Elle remonte aussi loin que deux siècles avant J-C. quand les Chinois de la dynastie Han ont tissé des relations avec l'Afrique. Des Chinois de la dynastie Tang ont eu des échanges avec l'Afrique il y a plus de 1000 ans. Les échanges Chine-Afrique les plus importants de la période ancienne eurent lieu lors de la dynastie Ming avec des visites officielles marquées par les sept voyages en Afrique du grand navigateur chinois Zheng He qui s'est lancé sur les mers de l'Ouest il y a 600 ans. L'histoire et les traditions nous ont rassemblés dans une relation qui est profondément enracinée dans nos cœurs et nos âmes. 
       Au milieu du 20ème Siècle, la fondation de la République populaire de Chine et l'indépendance des pays africains ont inauguré une ère nouvelle dans les relations sino-africaines. En 2000, avec l'établissement du Forum sur la Coopération Sino-Africaine, les relations sino-africaines se sont développées rapidement. En 2013, le volume commercial a atteint 201,2 milliard de US dollars. Depuis 2009, la Chine est devenue le premier partenaire commercial de l'Afrique. Les investissements directs de la Chine en Afrique se sont élevés à plus de 25 milliards de US dollars.
       Dans un monde en profonde mutation, tant la Chine que les pays africains sont confrontés à la tâche de modernisation. Lors de sa visite en Afrique de l'année dernière, le Président chinois XI Jinping réitère que la Chine respecte toujours le principe de la sincérité, du pragmatisme, de l'amitié et de l'honnêteté en développant les relations amicales avec les pays africains. Au mois de mai dernier, pendant la visite aux quatre pays africains, le premier Ministre chinois LI Keqiang annonce que la Chine va augmenter de 10 milliards de dollars la ligne de crédit accordée aux pays africains, afin de la porter à 30 milliards de dollars. En même temps, une enveloppe de 2 milliards USD serait affecté au fond Chine-Afrique pour le développement portant ainsi son total à 5 milliards de dollars. Dans la nouvelle circonstance, les intérêts communs sino-africains ne cessent de s'accroître, tandis que les champs de leur coopération s'élargissent de jour en jour. La coopération sino-africaine s'offrira ainsi de nouvelles opportunités pour avancer à grandes enjambées.

       Mesdames et Messieurs, Chers amis,
       La 6ème Conférence ministérielle du Forum de la Coopération sino-arabe, avec la participation et la contribution du Maroc, a tiré son rideau récemment à Beijing. Dans son discours à la cérémonie d'ouverture, le Président chinois XI Jinping a ciblé les objectives de l'initiative de la construction de la Ceinture de la nouvelle Route de la Soie et la Route de la Soie maritime du 21ème Siècle, et a encouragé les parties concernées à saisir cette nouvelle opportunité, à renforcer les échanges politiques, et à approfondir les coopérations progmatiques pour exalter l'esprit de la Route de la Soie et oeuvrer ensemble pour nos rêves. Ayant une civilisation riche et variée, le Maroc a joué un rôle important au bout d'ouest de l'ancienne Route de la Soie. Depuis que j'ai pris ma fonction il y a un an, je me félicite de voir que sous la conduite éclairée de Sa majesté le Roi Mohamed VI, le Maroc trace son chemin économique et social d'un pas assuré, ce qui lui fait jouer un rôle de tremplin dans la promotion de la coopération sino-africaine. Je suis confiant que, en exploitant des potentialités et des avantages complémentaires, ce forum va apporter une nouvelle contribution à l'approfondissement des échanges des entrepreneurs de la Chine, du Maroc et d'autres pays africains, dans le but de créer un plus bel avenir de la coopération mutuellement bénéfique. 
       Pour terminer, je tient à souhaiter encore une fois plein succès à ce forum.
       Merci.

Suggest To A Friend:   
Print